Les différentes façons de récompenser un chien

Le chien est un animal dont le caractère se rapproche le plus du loup, mais par la domestication, et le dressage, il est devenu un animal très sociable, un compagnon.  Chaque chien a son caractère personnel, dépendant de sa race, de son environnement et l’éducation qu’il a reçu. L’homme, au début, a considéré le chien comme un animal de garde, de chasse, et de défense employé durant la guerre. Le dressage d’un chien est primordial, c’est grâce à ce dressage et à l’éducation qu’il a reçu qu’il est devenu un être sociable. Eduquer un chien se fait par amour, nécessite de la patience et de l’enthousiasme. Tout se fait dans la douceur, les gestes violents et brusques sont  à éviter car cela pourrait provoquer une réaction agressive chez l’animal.

Récompenser de manière systématique

Les différentes façons de récompenser un chien
Les différentes façons de récompenser un chien

Au début pour faciliter le dressage, et l’éducation, les récompenses doivent se faire systématiquement. Mais à espacer au fur et à mesure  de son âge et de son évolution. Le maître ne doit pas être avare en récompense. La recherche de la joie  du maître est le fond d’une éducation positive, ainsi, il faut savoir se montrer satisfait de l’effort que votre animal a fait. Ce sont vos gestes de récompenses qui le pousseront à avancer et à refaire ce qu’il vient de faire. Pour montrer votre joie, vous pouvez le récompenser par des gestes montrant de l’affection : grandes caresses, déversement de joie sans êtres brusques pour ne pas le faire peur. La récompense se doit sur une réalisation complète d’un ordre.

La récompense est l’équivalence d’un cadeau !

Récompenser le chien consiste à lui montrer que vous êtes content, satisfait de lui et de ce qu’il vient de faire. Ainsi, elle doit être exceptionnelle entre autres : des friandises, des grandes caresses accompagnées de mots doux. Grâce à ces félicitations, et ces gestes affectueux, l’animal comprendra qu’il a bien fait et recommencera ainsi pour déclencher votre joie. Mais attention, une fois que cette attitude est acquise, vous n’aurez plus besoin de le récompenser.